Music4Heroes : quelques chansons pour les soignants

C’est Jean-Claude Rabel du groupe Nomade (rencontré au Festival de la chanson française d’Avignon) qui m’a « nominé » sur un célèbre réseau social pour participer au challenge Music4Heroes. Ce défi, à l’initiative de Sébastien Delaby, consiste en une chaîne de publication de vidéos musicales pour rendre hommage aux soignants qui aident les patients de lutter contre le #Covid19. D’ailleurs, si vous connaissez des artistes dans l’âme et que vous voulez les challenger c’est par ici.

Ils étaient là

Du coup, avec l’homme de l’ombre, nous en avons produit une en une après-midi et une soirée, la chanson : Ils étaient-là. C’est un titre du point de vue du malade, c’est fait maison, mixé maison, sur une base rythmique inspirée de la chanson de Zazie J’étais-là. C’est aussi le choix du slam. Pas mal de nouveautés.

Les copains aussi

A la suite de celle-ci vous trouverez les chansons des copains artistes locaux comme Jean-Claude Rabel avec Nos héros, Guillaume B13 avec Le soir à 20h, et les autres arriveront sans doute bientôt (Adeion, David Rey) accompagnées de leurs paroles !

Ils étaient là – Paroles : Alain Domergue
Vous ne me croirez peut-être pas
Mais il y a un peu plus d’un mois
Je les ai vus, ils étaient là
J’en avais le souffle coupé
Je n’arrivais plus à parler
Je n’arrivais plus à respirer
J’essayais d’appeler au secours
De quelques mots déjà trop sourds
Et puis, je me suis vu emporté
Dans un vaisseau rouge et bleu qui clignotait
Je vous le dis, ils étaient là
 
Vous ne le croirez peut-être pas
Mais je vous le jure, ils étaient là
J’ai vu des images s’envoler
Et senti tout ce monde autour de moi
Je m’enfuyais, pas de regrets
Ils me plongèrent dans le coma
J’ai ressenti des êtres s’agiter
Mon corps hurlait, moi, je n’étais plus là
Dans la pénombre, je m’évadais
Arrêtez, laissez-moi là
 
Vous ne me croirez peut-être pas
Tout leurs robots n’ont qu’un seul bras
Ils n’ont pas d’yeux mais ils observent
Enfin un bip qui s’achève
Mais les voilà encore là
 
Encore ce cri, réveille-toi,
Ne les laisse pas, bas-toi
Ouvre les yeux regarde-nous
Nous nous battrons à tes cotés
S’il le faut même à genou
Nous serons toujours là  
 
Vous ne m’avez peut-être pas cru, mais aujourd’hui je peux/veux vous le dire, ils étaient tous là à mon chevet
Ambulancière, ambulancier, médecin, infirmière et infirmier, aide-soignantes et soignants, brancardière et brancardier, pompier, assistante et assistant, pharmaciens et pharmaciennes, volontaires et bénévoles, technicien et technicienne, directeur et directrice, secrétaire
Le soir à 20h - Paroles : Guillaume B13
La santé ne s'ra plus une marchandise
Au moins qu'elle serve à ça cette crise
Qu'on ne fasse plus rimer profit
Quand il s'agit de sauver des vies

Hier privilégiés, nantis
Maintenant on te remercie
La mémoire courte les idées longues

Y a comme un espoir qui t'appelle
Une lumière au bout du tunnel
Aux fenêtres le soir à 20h

Puis tu demandes la charité
Mais les impôts qu't'as supprimés
C'était pas pour faire des ronds points
Mais des écoles et des médecins

Hier aux responsabilités
t'es sur tous les plateaux télé
A donner froidement la leçon

Y a comme un espoir qui t'appelle
Une lumière au bout du tunnel
Aux fenêtres le soir à 20h

Aujourd'hui pompier pyromane
Les morts c'est plus que pour les profanes
Y a pas d'autorégulation
Ah ça non !

J'entends qu'on ferme encore des lits
Au beau milieu de la pandémie
Même plus le décence de se cacher

Y a comme un espoir qui t'appelle
Une lumière au bout du tunnel
Aux fenêtres le soir à 20h

La santé ne s'ra plus une marchandise
Au moins qu'elle serve à ça cette crise
Nos héros - Paroles : Jean-Claude Rabel
Tous les jours elles se battent
sans capes, même sans masques, 
sans super pouvoirs 
pour nos vies, pas la gloire
 hier encore, négligés la santé, en danger tant de lits supprimés y avait d'autres priorités 

aujourd'hui on remercie, 
on chante, on applaudit, 
tous les soirs à 20h 
ces anonymes sauveurs qui ont si peu d'armure 
pour changer le futur et qui doivent choisir 
qui s'essouffle et qui respire 

j'trouve pas de mots qui soient assez forts 
pour être au niveau de vos efforts 
j'trouve pas d'accords qui soient assez beaux, assez haut , 

pour nos héros 
tous les jours, elles travaillent
pour qu 'on se ravitaille, 
malgré les imprudences de cons sans consciences 
tous les jours, coûte que coûte sur nos belles autoroutes 
privés d'aire de repos ils roulent pour notre peau 
pour qu'on n'manque de rien pq, pates ,sopalin
 pendant que des médecins décident de nos destins 

l'un deux en a soigné 
A Marseille, sanctifié 
mais en ile de France 
ça dérange les dieux de la finance 

j'trouve pas de mots qui soient assez forts
 pour être au niveau de vos efforts
j'trouve pas d'accords 
qui soient assez beaux 
assez haut pas d'air assez super,

pour nos héros 

et j'espère quand on s'en sera sorti 
qu'il y aura un après, après les mercis 
et qu'on vous verra vous nos héros défiler 
sur les champs, le jour de notre liberté

j'trouve pas de mots qui soient assez forts
pour être au niveau de vos efforts
j'trouve pas d'accords qui soient assez beaux
assez haut j'trouve pas de mots qui soient assez forts 
pour être au niveau de vos efforts 
j'trouve pas d'accords qui soient assez beaux assez haut

pour nos héros
Merci et bravo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.